Critique du Lulu : Masturbateur automatique d’Utimi

Lulu, le masturbateur automatique d’Utimi me pose un petit souci moral.
J’ai été approché par une autre marque, Metablow, basée en Chine. Sur leur sboutiques Amazon + Alibaba, ils proposent un masturbateur automatique étrangement similaire.
A cette raison, je ne sais pas s’il y a eu un vol de design du Lulu et de ses manchons… Ou si Utimi propose un jouet alternatif dans une emballage différent.
Face à cette intertitude, j’ai retiré les liens vers l’achat du sextoy.
Pour plus d’information, vous pouvez lire mon billet à ce sujet.

Aujourd’hui, je souhaite vous faire par de mon retour sur Lulu : le masturbateur automatique de la marque Utimi.

Je passe un certain temps sur différents subreddits tels que r/SexToys, r/SexualiteFR notamment. Il m’arrive d’interagir sur certains posts. Que cela soit car il a attisé ma curiosité, car je souhaite répondre à une question, apporter une précision…

C’est au cours de l’une de ces posts que je suis entré en relation avec la community manager de chez Utimi. Elle m’a proposé d’écrire pour eux la critique de leur prochain masturbateur automatique.

Ils m’ont envoyé une photo du modèle qu’ils pensaient commercialiser deux mois plus tard. N’ayant que peu d’expérience en dehors du Keon de chez Kiiroo, j’ai saisi cette opportunité afin de pouvoir comparer. Entre temps, j’ai également reçu le Syncbot de Valor & Toughness qui a eu sa critique en amont.

A noter que les photos disposant du logo Utimi dans le coin supérieur gauche sont des photos réalisées par la marque et ne m’appartiennent pas.

Lulu

Acheter un masturbateur automatique se fait généralement dans une optique précise. Celle d’avoir des orgasmes sans avoir à réaliser soi-même les mouvements simulant la pénétration.

Ces modèles peuvent être avoir différentes fonctionnalités et spécifications comme :

  • fonctionner sur batterie ou alors sur secteur;
  • être utilisable ou non pendant la charge;
  • être utilisable dans le bain ou sous la douche
  • disposer d’une gaine unique ou de gaines interchangeables;
  • vibrer, tourner, aspirer…

Celui que je vais vous présenter porte pour nom Lulu.

Il s’agit d’un modèle d’entrée de gamme avec un visuel milieu de gamme. Lulu vise à faire découvrir le monde des masturbateurs automatiques à ceux qui n’en ont jamais utilisé. 

Il est vendu dans un coffret où tout est mis à disposition de manière à pouvoir en profiter dès le début.

Colis

Réception

C’est le 2 Août que j’ai reçu le lien de suivi pour l’expédition du colis. Je ne connaissais absolument rien de ce modèle . Une totale surprise tant au niveau des fonctionnalités que du contenu du coffret.

Une semaine plus tard, le 10 Août, j’ai récupéré un colis tout enveloppé d’un plastique blanc contenant mon nouveau jouet. Aucune mention à ce qui pouvait être présent à l’intérieur de ce colis, ça me va.

Malheureusement, mais ce n’est pas du fait d’Utimi, l’emballage du paquet était assez endommagé vu de l’extérieur. Pour autant, cela n’avait aucune importance car l’emballage plastique n’est là que pour cacher le contenu et un second emballage transparent protégeait le coffret.

Colis reçu contenant Lulu
Lulu package with a plastic wrapAu final le colis du masturbateur automatique d'Utimi reste en bon état
Coffret du masturbateur automatique d'Utimi

Et au final, bien que ce deuxième film protecteur ait été éraflé, le coffret en lui-même n’a quasiment rien, et c’est là l’essentiel.

On découvre alors un coffret aux couleurs noires et ors, avec des courbes qui ondulent et se rappellent les unes aux autres sans jamais se croiser.

Cela me donne une impression de classieux, la signature Utimi est présente tout en haut à droite du coffret. J’ai grand hâte de découvrir le contenu.

Contenu

L’ouverture du coffret laisse apparaître en premier lieu une enveloppe reposant sur un coussin de mousse avec une fine couche de velours sur le dessus.

Cette enveloppe contient une feuille à trois volets représentant une lettre du CEO de Utimi. Il nous y remercie de cet achat et nous explique différents points. Par exemple, comment faire appel au support, faire fonctionner la garantie, retourner le colis ou obtenir un remboursement.

Pour autant, si vous souhaitez un remboursement, il faut que le colis soit dans le même état où on l’a reçu… donc scellé… Donc si vous lisez la lettre, c’est trop tard.

En enlevant la mousse sur laquelle reposait la lettre, on peut enfin apercevoir Lulu.

Comme vous l’avez remarqué dans la vidéo, sont présentes plusieurs boîtes permettant de protéger les différents éléments, comme tout plein de petits cadeaux que l’on a à ouvrir.

Je n’ai malheureusement pas pensé à prendre de photo à ce moment. Celle que m’avait envoyé la Community Manager d’Utimi (à gauche) est bien mieux réalisée que ce que j’aurai pu faire.

On y retrouve :

  • Lulu, le masturbateur automatique d’Utimi, présent avec une protection en cuir noir et marron de joli goût (tout du moins j’aime bien)
  • des sangles permettant l’utilisation de Lulu en main libre;
  • une seconde gaine (la première étant déjà installée);
  • du lubrifiant de la marque Utimi pour une capacité de 30mL;
  • des bâtonnets et un goupillon en mousse pour le séchage;
  • un câble USB C pour le rechargement de la batterie.

Voici le détail de chaque élément

Lulu, masturbateur automatique d’Utimi

Lors du déballage, Lulu est posé dans l’étui en cuir noir et brun qui lui sert à être utilisé en mode « main libre » grâce aux sangles. Vous pouvez toutes fois l’utiliser manuellement avec, ou sans, cet étui de cuir. J’apprécie toutes fois les couleurs et l’aspect, on a l’impression d’avoir quelque chose de qualité.
Pour autant, cela attire d’autant l’œil donc si vous souhaitez qu’il passe inaperçu, peut être vaudrait-il mieux enlever l’étui.

Le masturbateur automatique d’Utimi dispose sur une face de trois boutons servant pour contrôler l’appareil.
Le premier bouton est celui qui permet de démarrer ou d’éteindre le masturbateur automatique. Il a également pour fonctionnalité de basculer entre les modes.
Le second et le troisième boutons ont pour fonctionnalité d’augmenter ou diminuer la vitesse des aller-retours de la gaine.

Ensuite se trouve une diode, permettant d’être un témoin de charge ainsi que du changement de modes. Pour enfin se terminer avec une prise femelle USB C qui servira au rechargement de la batterie.
De l’autre côté, se trouve une fenêtre vers la gaine utilisée, afin de voir les mouvements réalisés.

Il fait environ 27cm de haut sur le bord le plus haut pour 12 cm de large.
Il est arrivé déchargé, il faut compter un peu moins de 4 heures pour qu’il se recharge complètement. C’est assez long… et je ne sais pas trop pourquoi, puisqu’il y a un USB C, mais peu importe.

Lulu pèse un peu moins de 3Kg (2,88Kg selon Utimi).

Les sangles

Sangles pour expérience main libre

Véritables alliées en cas de souhait d’utiliser Lulu en mode main libre, elles permettent de maintenir en place l’appareil.
Un premier jeu de sangle en tissu tressé viendra à se poser au niveau de la nuque. L’autre plus élastique viendra se positionner au dessus des hanches.

Avec un simple réglage, on peut aisément adapter la position et angle de Lulu avec son porteur.
Les taille des sangles peuvent varier de 114 à 203cm pour celle tressée, de 60 à 92cm pour celle élastique, selon les données fournies par Utimi.

Voici un visuel transmi par Utimi :

Visuel Utimi sur l'utilisation main libre

Gaines

Alors que la première gaine est sur un modèle décrit comme « confortable », la seconde porte la mention de « compacte »

Les deux ont des dimensions similaires, elles se différencient par les textures internes.
Elles font 7cm de diamètre pour 13 cm de haut et sont en TPE. Cette matière correspond à la matière standard pour les masturbateurs pour pénis.
Toutes deux disposent de deux années en PVC qui servent à insérer et maintenir correctement la gaine à l’intérieur du masturbateur.
De plus, deux petits aimants sont sur la partie basse et viennent s’assurer du maintient de la gaine à sa base.

Laquelle je préfère ? Je choisi la gaine blanche car elle est un peu plus structurée, nervurée, et propose plus de sensation sur le gland ou la verge.
Celle couleur saumon semble proposer une seule et unique texture en forme de perles avec, j’ai l’impression, une taille allant du plus grand au plus petit.
Après, il est compliqué de vérifier les textures internes. L’accès est peu visible et je n’ai pas de caméra pour aller inspecter l’intérieur de gaine.

Utimi indique une durée de vie allant de 15 à 20 utilisations.

Lubrifiant Utimi

Lubrifiant à base d'eau d'Utimi

Je ne m’étendrai pas trop sur cette partie. Il s’agit d’un lubrifiant à base d’eau en version de 30mL.
Je ne lui trouve rien de spécifique, c’est un lubrifiant comme presque n’importe quel autre que vous trouveriez dans les commerce. Il n’est pas collant, se tient bien et surtout il est présent dans la boite.
Mine de rien, c’est une très bonne idée de la part d’Utimi d’en fournir un flacon. Ca veut dire que vous pouvez directement utiliser le jouet sans achat supplémentaire.

Bâtonnets et goupillon de séchage

Goupillon et bâtonnets de séchage

Ces deux (ou même trois) éléments sont là pour vous faciliter le séchage de vos gaines après utilisation et surtout nettoyage.
C’est la première fois que j’ai eu en main de tels bâtonnets. Leur but est d’absorber l’humidité restante suite au nettoyage et au séchage des gaines en TPE.
Si vous ne le savez pas, l’humidité résiduelle est un réel ennemi de cette matière poreuse. Elle ira permettre le développement de bactéries et donc l’apparition probable de moisissures, d’odeurs, et potentielles infections.

Utimi est conscient des risques liés à l’utilisation de cette matière et prend les devants. C’est à cette raison que vous avez ces deux bâtons qui, après avoir essuyé l’intérieur de la gaine avec un tissu non pelucheux, vous permettra de récupérer le reste d’humidité et préserver l’intégrité de votre gaine.
J’ai découvert l’existence de ces bâtons grâce à une personne qui m’en a parlé en message privé sur Discord. J’ai donc acheté des modèle en diatomite. Je pense que ces modèles sont plus performants (et présentent moins de risques). Toutefois ceux d’Utimi, une fois de plus, sont présents sans achat supplémentaire.

Le goupillon présent sert également à capturer l’humidité, les gouttes d’eau, présentes dans la gaine après nettoyage.
Cependant, dès la première utilisation je l’ai cassé, la mousse s’est retrouvée emprisonnée dans la gaine sans pouvoir la sortir sans la déchirer de son manche… tant pis !

Nettoyage

via RedGIFs

En dehors d’un peu de lubrifiant lors de l’utilisation de Lulu, vous n’aurez probablement que peu d’entretien à lui apporter. En revanche, les gaines doivent ête nettoyées après chaque utilisation, et il vaut mieux également la nettoyer avant la première.

Pour ce faire, suivez les instructions de la vidéo, il suffit de déclipser sur le côté puis de tirer assez fort pour que les aimants se délogent de leur ergots.
Suite à l’extraction, je vous conseille d’utiliser de l’eau tiède ainsi que du savon. Cela permet de nettoyer l’intérieur de la gaine. Utilisez vos doigts, n’hésitez pas à comprimer la gaine lorsque nécessaire.

Pour le séchage, je vous conseille de vous munir d’un tissu non pelucheux et de vous en servir pour absorber les gouttelettes d’eau restantes. Plus elle sera sèche au toucher, mieux ce sera. Le but étant de diminuer l’humidité résiduelle dans la gaine.

Une fois que c’est fait, vous pourrez placer un bâtonnet dans la gaine, presser la gaine afin de s’assurer que la gaine entre en contact avec chaque élément à l’intérieur. Après quelques dizaines de secondes, vous pourrez laisser le bâtonnet pendant une heure, le laisser ensuite sécher à l’air libre.
La durée de vie d’un bâtonnet est estimée pour 1 à 2 mois.

Utilisation

L’utilisation de Lulu est très simple et c’est là l’un de ses points forts.
Je pense que des vidéos vaudront mieux qu’un long discours.

Tout d’abord, il vous faudra lubrifier votre pénis à minima ainsi qu’un peu l’intérieur de la gaine. Ensuite, vous devrez vous insérer à l’intérieur de la gaine.
Cette insertion peut se faire sans être en pleine forme.

Pour démarrer Lulu, vous devez appuyer sur le bouton de démarrage pendant environ deux secondes. Ensuite vous devrez lancer le premier mode.

Il y a 10 modes différents et chacun de ces modes peut fonctionner sur 3 vitesses différentes. On sélectionne la vitesse en appuyant sur les boutons + ou -.

Personnellement, je n’arrive pas à faire la différence entre tout ces modes, savoir sur lequel je suis. Après, le manuel explique comment sont consitutés ces modes. De plus, à vitesse maximale, je les trouve tous similaires.

D’un point de vue sonore, j’ai détecté une moyenne de 74dB. Utimi annonce 40dB, je ne comprends pas comment. Le bruit ambiant de mon bureau (avec le ventilateur du PC) étant à 50dB.
Il y a une cadence annoncée allant jusqu’à 400 coups par minutes.

Premières expériences

Lors de ma première utilisation du sextoy, j’ai souhaité voir ce qu’il vallait de lui même. Autrement formulé, sans aucune aide extérieure au niveau stimulation.
Je tiens cependant à apporter des précisions pour ce qui suivra.
D’une manière générale, je ne peux pas jouir avec préservatif, je ne ressens pas ma partenaire. De plus, m’astiquer, avec un jouet ou non, n’apportera rien si je ne suis pas stimulé au niveau cérébral.

Au bout de 45 minutes, j’ai eu le droit à deux arrêts de l’appareil, je ne sais pas trop comment ni pourquoi. Au bout d’une heure et quelques, je l’ai arrêté sans être parvenu à mes fins.
Sur une seconde session, j’ai ajouté un flux vidéo et les sensations étaient meilleures. J’ai aussi changé de gaine pour passer sur la blanche.
Je me suis rendu compte que même si ce jouet pouvait être utilisé en main libre, sans le toucher, ajouter soi même des mouvements de haut en bas, orienter différemment Lulu, permettait d’avoir une expérience bien meilleure.
J’ai tendance à penser que même si les mouvements appliqués par la gaine se font avec suffisamment d’amplitude, la gaine est seulement étirée.
Elle ne fait pas réellement de mouvement du haut vers le bas, elle s’étire et revient à sa position. A mon avis, mais cela resterait à tester, on aurait de meilleures sensations en utilisant uniquement la gaine manuellement.

Disponibilités

Lulu est tout d’abord disponible sur leur boutique Amazon à partir du 6 Septembre 2023.
Il sera ensuite mis sur leur site web plus tard dans l’année de ce qu’ils m’ont communiqué.

Le masturbateur m’a été annoncé au prix de $128.

Conclusion

Pros

  • Expérience clef en main
  • Convient pour un premier masturbateur (automatique)
  • Une réelle possibilité d’utilisation en main libre
  • Belle apparence
  • Changement de gaine simplifié

Cons

  • Les différents modes perdent en intérêt sur vitesse moyenne et élevées
  • Gaine rose peu stimulante, la blanche est légèrement meilleure
  • Un peu cher pour le prix annoncé de $135

Expérience en demie teinte pour moi avec Lulu. Ce masturbateur automatique trouvera sûrement son public je n’en doute pas. Pour autant, cela n’a pas fait mouche pour moi.
Autant je suis charmé, pleinement convaincu, de l’aspect visuel qu’il peut avoir. Que ce soit le coffret avec ses couleurs chatoyantes et classiques, l’étui et les sangles du masturbateur… On se retrouve avec quelque chose de propre, que l’on peut ranger simplement.

Le volume sonore est correct, différents modes permettent de rompre avec la monotonie, de nombreux accessoires sont présents…
Utimi a tout mis en sa faveur de manière à avoir la meilleure expérience possible pour l’utilisateur.

Au cours de nos quelques échanges avec la community manager, j’ai senti une réelle volonté de proposer de la qualité. Une réelle écoute pour chercher à voir ce qui pouvait être améliorer sur le packaging, le produit, ne remettant pas en cause ce que j’apportai.

Mais voilà, là où ce produit cherche à faire découvrir le monde des masturbateurs automatique, j’ai déjà poussé ces portes il y a plus d’un an maintenant et il me faut désormais peut être plus. Je ne suis plus un débutant.

En tout cas, je remercie Utimi de m’avoir proposé de tester ce masturbateur automatique. J’espère que cette critique vous aura permis d’en apprendre plus sur ce sextoy et que cela vous aidera à faire un choix sur l’achat, ou non.

Laisser un commentaire

Retour en haut